U2 transfère en partie ses finances pour payer moins d'impôts

Le groupe irlandais de rock U2 a transféré une partie de ses finances d'Irlande vers les Pays-Bas pour payer moins d'impôt, rapporte mardi le quotidien britannique Daily Telegraph.

Bono, leader de U2 - Photo Belga

(afp) - La décision ferait suite au changement de la loi irlandaise sur l'exemption de taxation des droits d'auteur, qui est désormais plafonnée. Ni U2, ni le ministère irlandais des Finances n'ont pu être joints mardi matin par l'AFP pour commenter cette information. Le groupe constitué par le chanteur Bono, le guitariste The Edge, le bassiste Adam Clayton et le batteur Larry Mullen a récolté les plus importants revenus du monde de la musique en 2005, avec des gains estimés à 217 millions d'euros. D'après le Telegraph (centre-droit), U2 a transféré aux Pays-Bas le siège de U2 Limited, une société gérant environ le tiers de la fortune du groupe. Les royalties sont pratiquement exemptes de toute fiscalité aux Pays-Bas. Un quotidien irlandais, l'Irish Independent, rapportait dimanche que Jon Favie, un Néerlandais gérant aux Pays-Bas les revenus des Rolling Stones, avait été nommé directeur de U2 Limited. Joan Burton, une porte-parole du parti travailliste irlandais citée par le Telegraph, a critiqué la démarche attribuée à U2, rappelant que Bono, un militant contre la pauvreté dans le monde, réclamait régulièrement une augmentation de l'aide publique irlandaise au développement.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés