Un Boeing de Ryanair venant de Charleroi sort de piste à Limoges

©AFP

Les passagers, en majorité belges, ont été évacués par les toboggans après que l'appareil fut sorti en bout de piste alors que les conditions météorologiques étaient mauvaises. Sur les 186 passagers et membres d'équipage à bord, six ont été légèrement blessés, selon des responsables locaux.

(afp/belga) - Un Boeing 737 de la compagnie à bas coûts irlandaise Ryanair venant de Charleroi est sorti de la piste vendredi à son atterrissage vers 16h30 à Limoges (centre de la France), avec 186 passagers et membres d'équipage à bord, dont six ont été légèrement blessés, selon des responsables locaux et la compagnie.

Selon la compagnie aérienne en revanche, "aucun des 175 passagers ou des six membres d'équipage n'ont souffert de ce dérapage". Elle a précisé, dans un communiqué, qu'une passagère enceinte a été conduite à l'hôpital "par mesure de précaution".

Les passagers, en majorité belges, ont été évacués par les toboggans après que l'appareil fut sorti en bout de piste à l'aéroport régional Bellegarde de Limoges alors que les conditions météorologiques étaient mauvaises, avec de la pluie et du vent. Six blessés "très légers" ont été dénombrés, selon la préfecture de la Haute-Vienne, précisant qu'il n'y "avait pas eu de choc".

Deux des blessés ont été transférés au centre hospitalier de Limoges "pour des pathologies légères".
"A la suite des dégradations de la météo en milieu d'après-midi, l'avion s'est, semble-t-il, mis à glisser sur la piste et est sorti d'une quarantaine de mètres en bout de piste", a-t-on expliqué à la préfecture.

Selon le président de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) qui gère l'aéroport, Jean-Pierre Limousin, "la pluie et le vent seraient à l'origine de l'accident". "L'accumulation de pluie sur la piste aurait provoqué un aquaplaning de l'appareil", un Boeing 737-800, a-t-il ajouté.

Ryanair a pour sa part affirmé qu'aucun des 175 passagers et six membres d'équipage de son vol FR1216 n'avaient été blessés.

A l'intérieur même de l'appareil, la panique a été brève, a rapporté la chaîne d'information en continu LCI. "Ça s'est bien passé", a témoigné un passager sur le site régional de France 3 Limousin-Poitou-Charentes. "Il y a eu un petit moment de panique pour faire sortir les gens mais, en fin de compte, le pilote a eu le sang froid de bien arrêter l'appareil malgré les bourrasques, la pluie, on a vu la boue qui giclait sur les côtés. Mais il est allé tout droit".

Ce même passager a évoqué la présence de "beaucoup d'enfants à bord". Selon lui, "l'avion était plein. Les hôtesses ont eu peur pour les enfants. Pas pour les adultes. Mais pour les enfants".

A la suite de cet accident, le trafic aérien a été interrompu sur l'aéroport de Limoges et restera perturbé "dans les prochains jours" en raison de l'évacuation de l'appareil, a indiqué la préfecture.

La liaison entre Charleroi et Limoges, assurée par la compagnie Ryanair, est ouverte depuis le 7 mars.
Les passagers qui attendaient à Limoges le vol retour pour Charleroi ont été acheminés vers l'aéroport le plus proche, celui de Poitiers, à une heure de route. Un autre appareil, venu de Stansted, près de Londres, devait assurer le vol, selon la compagnie.

Une équipe de spécialistes de Ryanair devait gagner Limoges vendredi soir pour inspecter l'appareil et éventuellement le réparer.

La compagnie a ouvert une enquête et a prévenu les autorités françaises et irlandaises de l'aéronautique.
Selon l'aéroport de Charleroi, cet incident aura un impact pour les voyageurs, l'avion devant encore ce rendre ce soir à Charleroi pour reprendre son envol vers Rome, avec un retard qu'il était impossible d'évaluer vendredi soir.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés