leading story

3 questions à Michel Vermaerke, Administrateur-délégué de Febelfin

C’est une décision importante, qui constitue une pierre angulaire de toute l’union bancaire qui doit se construire. Mais il s’agit d’un accord au niveau du Conseil, qui doit servir de base à la négociation avec le Parlement européen. Et souvent, le diable est dans les détails… Il faudra s’assurer d’une bonne compréhension des créanciers et des actionnaires de ce qui pourrait se passer si une banque a des difficultés. À cet égard, c’est dommage qu’il y ait encore des possibilités d’exemptions et d’exceptions au niveau national. Mais l’essentiel est là.