Le Collectif du Lion crée son best of à Liège

Michel Debrulle, le batteur qui a fondé le Collectif du Lion. ©Eric Grundman

Jazz transgenre | Habituée du festival Connexions urbaines, la bande d’enthousiastes du Collectif du Lion y présente une nouvelle fois sa toute dernière création. Un best of des morceaux qui ont jalonné son existence.

Ce n’est pas la pluie annoncée qui va arrêter ces fougueux musiciens, ils ont déjà une solution de repli au besoin. Pas grand-chose ne les arrête, d’ailleurs. Pas même le problème d’étiquette qui leur colle à la peau: trop jazz ou pas assez, trop rock ou pas assez. Les félins en font fi et continuent leur joyeux brassage.

Pourquoi un best of aujourd’hui?
C’est la prolongation d’un livre paru il y a un an, qui retrace 35 ans d’existence du Collectif du Lion. Comme la ville de Liège nous a proposé – pour la troisième fois – une carte blanche au festival Connexions urbaines, on a eu cette idée de proposer une relecture musicale du livre, c’est-à-dire de concocter une playlist avec des morceaux qui remontent le fil du Collectif et de la jouer en big band. On sera 16 musiciens et chanteurs. On a choisi les morceaux les plus pêchus, c’est mieux pour la scène. Appeler ça "best of", c’est un clin d’œil, du second degré: dans les circuits commerciaux, ça se fait à la pelle, pas vraiment dans le secteur dans lequel, nous, on évolue.

Vous serez 16 sur scène alors que d’habitude dans les productions du Collectif du Lion vous êtes au maximum 9 ou 10. Quels sont les particularités et les bénéfices à jouer en big band?
D’abord, il a fallu qu’on fasse un travail d’arrangement car il y a des morceaux qui, originellement, sont prévus pour un trio. Ensuite, c’est l’occasion de marquer le coup car ce n’est pas habituel d’avoir cette opportunité-là. Enfin, il y a le plaisir de fédérer, de se retrouver ou de se rencontrer en travaillant sur un même projet musical. On mélange les expériences, les générations et du coup on réentend les morceaux sous un angle différent vu le nombre de musiciens et leur variété.

Que va-t-on pouvoir entendre ce samedi?
La playlist rassemble des morceaux de Trio Bravo, Rêve d’éléphant Orchestra, Trio Grande, Glasnotes, Tout est joli, etc. C’est assez pêchu, dansant. Ce n’est pas du Johnny Hallyday, ce n’est pas The Voice, mais c’est accessible à tout public. Le but, c’est que les gens aient envie de danser, de taper dans les mains avec un répertoire pensé pour l’espace public, pour un public qui sera debout.

"Le Best Of du Lion", concert à 16h et à 19h, place Xavier Neujean à 4000 Liège. Gratuit. En cas de pluie, repli au Reflektor, sur la même place au n°24, mêmes horaires.

Contenu sponsorisé

Partner content