1
leading story

MatMax, l'espéranto wallon qui mesure la maturité des projets

Il s’appelle MatMax. Créé il y a 6 mois par l’incubateur wallon WSL (Wallonia Space Logistics), ce logiciel s’apparente à un guichet unique de l’accompagnement et du financement des projets technologiques des start-ups. Son usage pourrait révolutionner le travail des outils publics wallons.

Derrière MatMax se cache une grille d’analyse qui mesure le degré de maturité business de projets technologiques à vocation économique. "Cette grille nous apporte un double intérêt car elle mesure le développement produit et le développement client, explique Agnès Flemal, la directrice du WSL. Elle permet d’identifier l’état actuel d’un projet conjointement avec le porteur du projet et identifie également les actions à mettre en œuvre pour progresser et booster la maturité du projet et l’amener en phase de croissance." La matrice va jusqu’à proposer l’acteur le plus adéquat pour accompagner le projet (fonds de maturation, de démarrage, de croissance…).

Disponible en logiciel libre, MatMax vient d’être distribué aux services de l’Awex, aux 6 pôles de compétitivité ainsi qu’à l’administration wallonne. "Cela nous donne un langage commun, un espéranto de l’accompagnement wallon."

Contenu sponsorisé

Partner content