leading story

À l'Otan, Tillerson insiste sur la règle des 2%

Pour sa première réunion à l’Otan, le nouveau secrétaire d’État américain Rex Tillerson a appelé hier les Européens à augmenter leurs dépenses de défense, pour atteindre 2% de leur produit intérieur brut (PIB). Un objectif "ni atteignable, ni souhaitable" pour son homologue allemand, Sigmar Gabriel. Rex Tillerson a réclamé que les alliés approuvent cet objectif lors du sommet qui doit avoir lieu entre dirigeants des pays alliés le 25 mai prochain à Bruxelles. Il faut "que d’ici à la fin de l’année tous les alliés aient rempli leurs engagements ou mis en œuvre des programmes qui précisent clairement comment", a-t-il insisté sous peine de voir les Etats-Unis "modérer" leur soutien.