Albert Dupontel: "J’essaie d’avoir accès à moi-même"

Avec "Adieu les cons", Dupontel signe une fable, à la fois loufoque et terrible, sur la difficulté d’être.