leading story

Après le "trou à rats", les "pays de merde", Trump remet ça

Jeudi, Donald Trump a qualifié plusieurs pays africains, ainsi qu’Haïti, de "shithole countries" (pays de merde) à en croire plusieurs personnes qui l’ont entendu proférer l’insulte alors qu’il était en réunion avec des sénateurs démocrates et républicains pour trouver un compromis sur plusieurs questions liées à l’immigration. Les réactions outrées pleuvaient vendredi. Le porte-parole du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme, Rupert Colville, a parlé de propos "racistes" tandis que Jessie Duarte, la secrétaire générale ajointe de l’ANC, en Afrique du sud, soulignait que ce n’était "pas comme si les Etats-Unis n’ont pas de problèmes. Il y a du chômage (…), il y a des gens qui n’y ont pas accès aux soins de santé", a-t-elle ajouté. Trump a tenté d’éteindre l’incendie en affirmant vendredi sur Twitter ne pas avoir utilisé ces mots-là. Sauf qu’en janvier 2016, il avait déjà qualifié Bruxelles de "trou à rats", ce qui ne plaide pas en sa faveur.