Publicité
Publicité
leading story

Arrêté, Carlos Ghosn demande l’aide de la France

De nouveau arrêté jeudi matin ordre du parquet de Tokyo pour des soupçons d’enrichissement personnel, l’ancien président de Nissan, Carlos Ghosn, a dénoncé une "manœuvre" et demandé l’aide du gouvernement français en clamant son innocence. "Mon arrestation ce matin est révoltante et arbitraire", a réagi Ghosn. "Je suis combatif, je suis innocent, c’est dur, il faut le savoir et je fais appel au gouvernement français pour me défendre, pour préserver mes droits en tant que citoyen pris dans un engrenage incroyable" a-t-il déclaré.