edito

Attentes élevées

Rares sont les investisseurs qui participent aux assemblées générales de leurs fonds d’investissement. Et on ne peut pas les blâmer, car ces assemblées ont souvent lieu dans de petites salles peu accueillantes où quelques personnes remplissent les formalités. Il existe cependant des exceptions. Fundsmith, qui est dirigé par le gestionnaire star Terry Smith, organise chaque année son assemblée générale au prestigieux Central Hall Westminster à Londres. Pas moins de 1.500 actionnaires sont présents et le gestionnaire répond lui-même à toutes les questions. La vidéo de l’assemblée générale est également retransmise et accessible gratuitement sur le site internet du gestionnaire. Il faut dire que le fonds d’actions internationales Fundsmith Equity Fund s’en sort particulièrement bien. Depuis sa création en 2010, il affiche un rendement annuel moyen de plus de 19%, contre 12% pour son indice de référence. Ces bonnes performances et dans une large mesure la transparence des gestionnaires attirent de plus en plus d’investisseurs. Le fonds comptabilise déjà plus de 20 milliards d’euros d’actifs sous gestion. Même s’il investit essentiellement dans des actions liquides de grandes entreprises et limite le nombre de transactions au minimum – en 2018, le fonds n’a vendu ou acheté que 5 positions – la taille du fonds pose cependant de plus en plus question. Les grands fonds ont un désavantage: leurs résultats sont suivis à la loupe par de nombreux investisseurs ayant des attentes élevées. Cette pression sur le gestionnaire peut parfois se retourner contre eux.