Au palais de Tokyo, c'est Hartung baby

Première rétrospective française depuis 50 ans pour ce lyrique de l’abstraction qui rouvre le MAM.