leading story

Au service secret de Sa Majesté

Tout comme Charles Michel poussait récemment un cri faussement rageur et réellement électoraliste "Non à la berlusconisation de la Wallonie!" en parlant du rachat, par Stéphane Moreau, du journal "l’Avenir", j’ai aussi envie de lancer un grand cri inutile mais qui fait tellement de bien: "Stop à la monacoïsation de notre monarchie!" Par exemple, les émissions consacrées à Delphine et à de Sélys, ça va durer encore Longchamp? Quand on voit comment la Sybille si bilieuse s’épanche devant caméras et cannes à perche qui se tendent, je me dis qu’elle a oublié que de son prénom découle "sybillin", synonyme d’énigmatique, de secret… C’est si obsédant d’entendre la litanie des révélations sur "Albert le papillon" que je ne peux même plus entendre Stromae chanter "Papaoutai" sans penser à Delphine cherchant son père! Évidemment, les publicistes en ont fait leurs choux graves et, pour lancer une campagne prônant les rencontres coquines, ils ont détourné une photo du 21 juillet où l’on voit Albert II murmurant à l’oreille de Philippe: "Mon fils, sois toujours discret!"