edito

Aucun droit à l'erreur

Réduire de dix à un an la période de développement d’un vaccin peut apporter son lot d’erreurs humaines.