leading story

Austérité, crises politiques et scandales, un cocktail explosif pour l'Europe du Sud

Au vu de quelques indicateurs de ces derniers jours — notamment les chiffres du chômage, les baromètres de confiance ou la croissance dans le secteur manufacturier — la zone euro voit tout doucement le bout du tunnel. Mais la reprise est encore timide et fragile. Comme l’a indiqué ce jeudi le patron de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi dans son jargon habituel, il y a des "risques baissiers", en particulier dans les pays du sud de l’Europe, les plus touchés par la crise.