leading story

Bonne année quand même!

L’enfer est pavé de bonnes intentions… Le responsable de l’ETNIC, l’organisme chargé des technologies de l’information pour les services de la Fédération Wallonie-Bruxelles et les organismes qui en dépendent, l’a appris à ses dépens quelques jours avant les congés de Noël, pardon les vacances d’hiver. Pensant peut-être faire œuvre d’originalité, Lionel Bonjean a en effet distribué en pleine séance plénière une petite plaquette informatique musicale souhaitant les bons vœux aux parlementaires. Mais au lieu de remerciements, l’intéressé s’est attiré une volée de bois vert de bon nombre de députés. "Gaspillage", "dépense complètement inutile", "anti-écologique": plusieurs élus ont fustigé l’initiative et se sont demandé comment le président de l’auguste assemblée, Philippe Courard, ainsi que le ministre de tutelle, André Flahaut, avaient pu donner leur aval au patron de l’ETNIC pour qu’il commande et distribue ces joujoux. Deux questions parlementaires ont même été déposées à ce sujet. Le plus piquant est que certaines attaques sont venues du groupe MR, alors même que Lionel Bonjean est étiqueté libéral: il s’agit en effet de ce conseiller communal MR de Mons qui a remis sa démission cette semaine après les révélations selon lesquelles il aurait touché une rémunération supplémentaire d’une ASBL paraprovinciale du Hainaut…