leading story

Bruxelles bosse dur sur son image de "destination gay"

Au sein de l’agence bruxelloise pour le tourisme Visit. brussels, certains collaborateurs sont chargés de promouvoir l’image d’une capitale taillée sur mesure pour les amateurs de BD, de jazz ou de surréalisme. Frederick Boutry, lui, a une mission d’un autre genre: vendre à l’étranger une "power city" où les personnes LGBT (acronyme de "lesbiennes, gays, bisexuels et trans") peuvent venir s’amuser, se détendre et se cultiver dans un climat de tolérance. Cet ancien éditeur d’un magazine lifestyle gay a passé ces dernières années à partir à l’assaut de la presse étrangère spécialisée et à sensibiliser les acteurs de l’horeca local à ces nouveaux enjeux. "Avec un plan média de 15.000 euros, on arrive à multiplier la visibilité par quatre", se targue-t-il, à la veille de ce week-end de Pride.