Bruxelles en ordre de bataille pour le climat

Le gouvernement bruxellois a adopté, ce jeudi, la version définitive de la contribution bruxelloise au Plan national énergie climat (PNEC) pour 2030. Celui-ci doit être transmis à l’Europe pour le 31 décembre prochain. Par rapport à la première version de la contribution bruxelloise de juillet 2018, le plan de la nouvelle équipe Vervoort a renforcé l’objectif de réduction des émissions de C02: 40% à l’horizon 2030 par rapport à 2005 (au lieu de 32%). Pour atteindre cet objectif, une batterie de mesures sont sur la table: fin du chauffage au charbon en 2021, fin du chauffage au mazout en 2025, stop aux voitures diesel en 2030, stop aux voitures essence et LPG en 2035, taxation au kilomètre, tri obligatoire des déchets organiques (sacs orange) en 2023. Mais aussi primes à l’isolation et prêts à taux zéro.