leading story

calais Tentes, containers et cuisine belge dans la "jungle"

Les autorités françaises cherchent à reloger les réfugiés avant de démanteler la partie sud de la "jungle" de Calais. Elles ont installé, dans la partie nord, des containers capables d’héberger 1.500 personnes (grande photo). La plupart des migrants vivent dans des tentes, dans des conditions d’insalubrité et de précarité extrême (en bas, à gauche). Un Belge, Ibrahim, de passage pour aider une organisation humanitaire, a décidé de rester, pour venir en aide aux réfugiés, souvent affamés. Avec une équipe d’une dizaine de volontaires, il cuisine entre 600 et 1.000 repas par jour. Les réfugiés ont baptisé cette partie du camp "Belgian Kitchen" (en bas à droite).