Carrie Lam bientôt forcée à la démission

La Chine prévoit de remplacer la cheffe de l’exécutif hongkongais Carrie Lam, en difficulté après quatre mois de manifestations de plus en plus violentes dans le territoire autonome, a rapporté mercredi le journal Financial Times. En poste depuis mi-2017, Mme Lam cristallise la colère des protestataires, dont la plupart réclament sa démission du gouvernement de Hong Kong, ex-colonie britannique rendue à la Chine en 1997.