Ces jeunes qui prennent le pouvoir

Ils s’appellent Bouchez, Rousseau ou Maouane. N’ont pas trente ans, ou à peine, et montent à l’assaut des principaux partis belges. Comment expliquer la vague de rajeunissement que connaît le monde politique? Ravalement de façade ou mutation profonde? Et que cela augure-t-il pour demain?