Publicité
Publicité
leading story

Ces machines à sous qui ne disent pas leur nom

Une grande partie des 16.000 cafés du royaume propose à leurs clients de jouer sur des machines 3.3. Au départ de simples jeux de cartes automatisés, ce sont devenus de véritables slots, exploités en dehors de tout contrôle. Le fédéral veut enfin les limiter, mais risque de faire pis que mieux.