leading story

"Ces quelques fleurs"

La Box galerie vient de déménager de la rue du Mail à la chaussée de Vleurgat. En général, on offre des fleurs à l’ouverture d’un commerce, et Alain D’Hooghe se les offre lui-même. Sous le titre "Ces quelques fleurs", c’est un panorama de clichés floraux. Il débute par de très beaux noir et blanc, des tirages aux sels d’argent (le nom du procédé est déjà poétique!) de Sarah Moon d’après un négatif polaroïd. Ses photos de matières organiques rappellent les atmosphères vaporeuses de Léonard Misonne. L’artiste en propose trois autres aux couleurs passées qui hésitent entre l’herbier et la fleur fanée. Les formes, quant à elles, présentent un bel élancement. Tony Catany propose, pour sa part, des natures mortes dont la beauté évoque Chardin: c’est dire. Autre "variété", les tirages récents de photos anciennes de Leendert Blok (photo), un Hollandais qui travailla pour des catalogues d’horticulture des années 20. Les clichés couleurs évoquent les planches de vieux traités de botanique et les fleurs en noir et blanc ont l’air de stars du cinéma d’Avant-Guerre. Frazier King, lui, n’a qu’une vedette, son orchidée, qui prend la pose. Plus évanescents, deux clichés du Japonais Takeshi Shikama. La Hollandaise Carla van de Puttelaar, elle, joue de l’ombre et de la lumière. Robert Mapplethorpe offre trois mises en scène d’éphémères beautés épanouies, fixées pour l’éternité…