Publicité
Publicité
leading story

Chanson | Laurent Ancion

Longtemps dissimulé sous le pseudonyme de Pierre Castor, Laurent Ancion affirme son vrai patronyme dans ce CD touchant, dépouillé à l’extrême entre sa voix, pratiquement parlée et portée du bout de la pensée, comme aurait dit Erik Satie, et ce clavier autour duquel il ne cesse de graviter depuis qu’il est en culottes courtes. Neuf chansons comme neuf variations sur un état d’âme et qui traduiraient toujours son vague à l’âme si d’aventure on faisait un cadavre exquis de leurs saillies mélancoliques. "En défiant la glace/Aime-moi un peu plus que tout/Nous resterons debout, nous nous fierons au sang qui bout/Grâce à ton rire qui aime et espère./Je devine des abîmes/Dans le bleu silencieux/J’ai trouvé le ciel beau/Mais regarde-moi encore un peu/Ma solitude." En solo, parfois en duo avec Françoiz Breut et Soho Grant, doublé d’une basse ou d’un violoncelle, Laurent Ancion ne quitte pas son univers à la Yann Tiersen. Mais non, Laurent, t’es pas tout seul.