leading story

Charles Michel le tient enfin, son grand accord

ça n’a pas raté. "Jobs, jobs, jobs." Le Premier ministre ne s’est pas privé de répéter, une fois de plus, son mantra, avant de présenter le dernier-né de sa coalition suédoise. Il y a trois bébés, en fait: un budget pour 2018, une salve de mesures socio-économiques et la réforme de l’impôt des sociétés. Ce dernier point ne coulait pas de source. "Cela n’a pas été évident", conviennent les partenaires. Le tout sera présenté ce matin à la Chambre, où les commissions Affaires sociales et Finances ont été conviées - histoire que les parlementaires ne doivent pas attendre la rentrée politique pour voir ce dont il retourne.