Publicité
Publicité
leading story

Classique | "Sibelius/Rautavaara - Violin concertos"

On savait depuis le Reine Elisabeth 2015 que Tobias Feldmann allait rejoindre très vite le petit cercle des grands violonistes. Ce doublé finlandais, qui associe le concerto de Sibelius (1905) et celui de Rautavaara (1977), confirme l’évidence. Maîtrise absolue du son, phrasés lumineux, le jeune Allemand peint le Sibelius avec une sensibilité extrême, mêlant brumes vaporeuses et doubles croches virtuoses. La vraie originalité de ce disque reste le concerto pour violon de Rautavaara. Ce compositeur finlandais a légué une œuvre s’essayant à tous les genres. Cet éclectisme n’a jamais caché la richesse de ses influences. Si celle de Stravinsky transparaît dans ce concerto pour violon, elle n’obère en rien le style d’un homme dont l’avant-gardisme évita bien souvent l’hermétisme. En témoigne ce concerto en deux mouvements, avec un "Tranquillo" porté par la brise du Nord et un "Energico" inspiré par les bruits de New-York. Belle découverte pour les oreilles curieuses.