leading story

Créer une agence africaine de contrôle des médicaments

Garantir l’accès aux soins pour tous en Afrique, le défi est colossal. Lors de la première réunion des ministres africains de la Santé, co-organisée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Commission de l’Union africaine (UA), l’accent a été mis sur l’importance d’une coordination africaine. "Il y a une urgence absolue à créer une agence africaine de contrôle des maladies et des médicaments", a insisté Domingos Manuel Vicente, vice-président angolais, dont le pays accueille la conférence. "Sa mission sera de contrôler la qualité de tous les médicaments et outils de diagnostics utilisés sur le continent, qu’ils soient produits en Afrique ou importés." "L’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest n’est qu’une preuve supplémentaire de la nécessité d’un centre africain de contrôle des maladies", a souligné Onyebuchi Chukwu, ministre de la Santé du Nigeria. Appuyant la création de ce centre de contrôle, Domingos Manuel Vicente a annoncé la volonté de l’Angola d’héberger cette institution.