leading story

Décès du premier porteur d'un cœur artificiel

Le malade de 76 ans qui avait bénéficié de la première implantation d’un cœur artificiel autonome, conçu par la société française Carmat, est décédé dimanche, septante-cinq jours après avoir reçu cette prothèse cardiaque porteuse de grands espoirs pour des patients ne pouvant bénéficier d’une greffe.