leading story

Des réformes difficiles

Bart Van Craeynest estime que la formation du gouvernement risque de durer aussi longtemps qu’en 2011. "Pour l’économie belge, il y a peu de risque que l’on se retrouve comme en 2011 par contre. Les taux d’intérêt peuvent monter un peu, mais la situation n’est pas comparable à cette période-là". "Côté flamand, la formation du gouvernement se fera vite, mais au fédéral, je doute que du côté francophone, la coopération soit possible avec la N-VA. On va se retrouver avec des difficultés pour prendre des réformes structurelles avec des opinions très différentes au Nord et au Sud du pays".