Publicité
Publicité
leading story

Deutsche Bank visée pour prévention déficiente

Le gendarme allemand des marchés (Bafin) a rappelé la Deutsche Bank, déjà prise en faute, à ses obligations de lutte contre le blanchiment d’argent alors que les révélations sur des fonds illicites russes éclaboussent plusieurs banques européennes. La Bafin a pris la mesure inédite de nommer un auditeur exclusivement chargé d’évaluer les progrès de la Deutsche Bank dans la lutte contre l’utilisation criminelle de fonds (blanchiment, financement du terrorisme ou du crime organisé). Le régulateur justifie ce choix par l’engagement passé de la banque à "prendre toutes les garanties internes" dans la lutte anti-fonds suspects, et donc en creux, par son retard.