Publicité
Publicité
leading story

Do you like the peat?

Il faut vraiment vouloir s’y rendre. Un premier avion pour Londres. Un deuxième pour Glasgow. Et puis, un troisième pour atteindre cette île mythique des amateurs pointus de whiskies écossais de caractère. Un euphémisme. Car ici, à Islay, les odeurs sont entêtantes. Au bord de la côte, les embruns et ses notes iodées anticipent celles que l’on va retrouver dans l’eau-de-vie. Sans oublier un autre élément déterminant, caractéristique des whiskies insulaires: la tourbe ("peat" en anglais). Il s’agit d’une décomposition de végétaux (bruyère, herbes, mousse) en absence d’oxygène qui, après des milliers d’années, se transforme en un combustible.