agora

Effacer les dettes publiques serait inutile, coûteux et risqué

Une annulation des dettes détenues serait inutile parce que la dette n’est pas le boulet qui paralyse l’action. Et un tel effacement serait également coûteux et risqué, en termes de renchérissement des futurs emprunts et de perte de confiance au profit des autres grandes devises.