edito

Ekwiti

"Ma banque m’a conseillé un fonds: quelque chose comme ekwiti. Qu’en pensez-vous?" Ou encore, en pleine crise internet: "Mon fonds n’arrête pas de baisser. Comment il s’appelle? Attendez, je vais regarder… c’est un truc avec technology!" Dans mon ancienne fonction, il m’arrivait parfois de recevoir des appels de lecteurs inquiets. Rien qu’en écoutant les questions, je pouvais déduire que la personne à l’autre bout du fil n’avait aucune idée de ce qu’elle avait acheté. Depuis lors, les banques sont obligées de créer un profil d’investisseur pour leurs clients, afin qu’une personne au profil plutôt défensif ne se voie pas proposer des fonds exclusivement investis en actions. La FSMA veille aussi à ce que les banques et les gestionnaires de patrimoine ne diffusent pas des publicités trompeuses sur leurs produits financiers, comme les fonds. Tel est l’objectif de ces contrôles a priori. Pour l’investisseur, c’est une bonne chose, même si le secteur se plaint parfois de la frénésie réglementaire de la FSMA. Cela permet en effet d’éviter que les vendeurs ne mettent essentiellement en exergue les atouts de leurs produits... en se contentant de mentionner les risques en petits caractères. La règle d’or n’en demeure pas moins: faites votre propre analyse!