leading story

en pratique Le taux des charges patronales passe de 33 à 25%, en théorie…

En 2016, une nouvelle vague de réductions des cotisations patronales a été lancée par le gouvernement fédéral. 1 milliard d’euros de baisses de charges, devant atteindre en vitesse de croisière 2,5 milliards en 2020. Résultat: alors que le taux actuel des charges patronales était de 33% avant le 1er avril 2016, il doit descendre à 25%. "Mais c’est un taux théorique qui ne tient pas compte de certaines cotisations patronales additionnelles, comme les cotisations sectorielles ou les cotisations générales spécifiques", explique Jean-Luc Vannnieuwenhuyse, conseiller juridique chez SD Worx. Comprenez, le taux initial de 33% est plus élevé que cela dans certains cas, comme dans la construction, où les employeurs doivent par exemple s’acquitter d’une cotisation spéciale destinée à financer le chômage temporaire. Et ces taux ne sont pas concernés par le tax shift, précise SD Worx.