Publicité
agora

Enfin une solution pour éradiquer le paludisme?

©rv

BBC

Serait-ce le tournant tant attendu dans la lutte contre le paludisme? Des scientifiques ont en tout cas réussi à modifier génétiquement un champignon, qui permet de tuer plus rapidement les moustiques porteurs de la maladie. Cette expérience menée au Burkina Faso par des chercheurs de l’université américaine du Maryland, a, de fait, permis de faire chuter de 99% les populations de moustiques qui transmettent le paludisme, en l’espace de seulement 45 jours.

Cette maladie se propage lorsque les moustiques femelles boivent du sang, tue plus de 400.000 personnes par an. Dans le monde, il y a environ 219 millions de cas de paludisme recensés chaque année.

En menant l’étude, les chercheurs ont d’abord identifié un champignon appelé Metarhizium pingshaense, qui infecte naturellement les moustiques qui propagent la malaria. Ils l’ont génétiquement modifié en lui intégrant une toxine du venin d’une espèce d’araignée originaire d’Australie.

Les résultats ont prouvé que le champignon OGM tuait plus rapidement les moustiques en libérant la toxine une fois qu’ils l’avaient ingéré. "Une araignée utilise ses crocs pour percer la peau des insectes et injecter des toxines, nous avons remplacé les crocs de l’araignée par du Metarhizium" explique l’un des chercheurs.

Les tests ont également montré que le champignon était spécifique à ces moustiques et qu’il n’affectait pas les autres insectes comme les abeilles.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés