leading story

Et c'est parti pour le show!

Le Festival de Cannes est un incontournable, censé nous révéler la crème de la crème qualitative. Mais le culturel se double bien sûr d’un événement commercial. Car si le budget du festival stricto sensu reste modeste (20 millions d’euros), les ventes et les achats consentis pendant la dizaine de jours fatidiques atteignent d’incroyables sommets: comptez 1 milliard d’euros échangés rien que pour le Marché du Film qui se tient dans l’immense sous-sol du Palais des Festivals. Alors qu’en surface on monte les marches en espérant que le glamour frappe les esprits et attire du monde dans les salles, quelques étages plus bas, on visionne par tranche de 20 minutes les futurs blockbusters… et tout le reste. On met des options, on fait monter les enchères, on propose des M.G. (pour "Minimum Garanti"). Là, on ne visionne pas seulement des chefs-d’œuvre; presque tous les pays du monde sont représentés sur de petits stands et les affiches mises en valeur comportent beaucoup plus de requins mangeurs d’homme que de stars identifiées.