agora

Et l'"english" des eurocrates, c'est pour bientôt la sortie?

Il est loin le temps où Umberto Eco pouvait proclamer, sans crainte d’être détrompé, "la langue de l’Europe c’est la traduction". Désormais, au moins dans les institutions communautaires, c’est "Speak English or die", du nom d’un album du groupe rock Stormtrooper of Death. En quelques années, l’Union a basculé vers une hégémonie anglophone, sans qu’à aucun moment il n’y ait eu le moindre débat démocratique sur cette question pourtant centrale qui touche à l’identité des peuples. Le départ du Royaume-Uni peut-il changer la donne?