Publicité
Publicité
agora

Et si on introduisait un congé pour les travailleuses qui vivent une fausse couche?

Bien qu’encore très tabou, ce sujet concerne, selon différentes études, environ 10 pour cent des femmes.