Publicité
Publicité

Exposition | Goya croque la tragédie humaine

Une bergère pensive, un mendiant trébuchant, un condamné enchaîné, une blanchisseuse tendant son linge, scènes de vie, scène de mort. Impossible de rester indifférent face à la puissance des plus de trois cents croquis de Francisco de Goya que le Prado, à Madrid, expose jusqu’au 16 février.