Fougueux comme Matthias Schoenaerts

Etats-Unis, de nos jours. Un repris de justice taciturne, prisonnier d’un pénitencier haute sécurité, en plein milieu du désert… Enfermé dans son grand corps musclé, il s’exprime par monosyllabes. Jusqu’au jour où, suite à une discussion avec la psychologue, il accepte du bout des lèvres de rejoindre un programme où les proscrits s’occupent de mustangs, ces chevaux sauvages capturés qui, une fois dressés, seront revendus à l’encan.