edito

GSK ou les chiffres qui comptent le plus

Belle surenchère cette semaine. Après l’annonce de GSK jeudi de se séparer de 935 employés, on a vu une salve de réactions. Alors qui dit mieux ? Dans la salle, tout au bout à gauche, deux acteurs ont frénétiquement levé la main. Le PTB d’abord, brandissant sur son site internet une affiche où s’entrechoquaient deux chiffres : 516 millions de bénéfice, 953 emplois supprimés. Il fallait faire plus fort, alors le PS l’a fait: 3,6 milliards de bénéfice. Ce deuxième chiffre étant celui du groupe à l’échelle internationale.