agora

Harcèlement et licenciement abusif

Un délégué médical remuant s’oppose régulièrement à son employeur en critiquant des pratiques commerciales qu’il estime illégales ou contraires au code de conduite de l’entreprise qu’elle-même lui enjoint de respecter. Fort de ses 27 ans d’ancienneté, il n’hésite pas à dire ce qu’il pense et à critiquer la gestion de l’entreprise. Cette "discussion" débouche sur une plainte de sa part pour harcèlement moral. Un mois plus tard, il est licencié moyennant paiement d’une indemnité compensatoire de préavis de plus de 210.000 euros.