leading story

Il est pas frais mon poisson? Si, mais ce n’est pas le bon

Le problème est récurrent. Aux Etats-Unis, les poissons sont souvent vendus dans les magasins d’alimentation et les restaurants avec un étiquetage erroné. Selon une enquête de l’ONG américaine Oceana, un poisson sur 5 vendus aux Etats-Unis n’est pas étiqueté avec le bon nom. L’ONG, qui soulève le problème depuis plusieurs années, dénonce des fraudes dans toute la chaîne, de la pêche aux poissonneries en passant par les restaurants. Oceana a analysé l’ADN de 449 poissons achetés de mars à août 2018 dans 277 établissements (restaurants, poissonneries, supermarchés…) répartis dans la moitié des États. Résultat: 94 étaient mal étiquetés (21%). L’ONG s’est intéressée à des espèces n’étant pas couvertes depuis 2018 par un programme limité de traçabilité des autorités (saumon, cabillaud, crabe bleu, mérou…). Une étude précédente avait montré des niveaux de fraude supérieurs (un tiers) parmi ces poissons-là et d’autres. Plus le poisson est cher, plus il est mal étiqueté.