leading story

Inna Modja "Motel Bamako" NNNnn Warner Music

Inna Modja, longue liane noire, porte en elle "la fierté du peuple Peul". Ces nomades qui, depuis les temps immémoriaux, traversent le Sahara. Arrivée dans la musique sur la pointe des pieds, après s’être initiée au sein du Rail Band de Salif Keïta, l’interprète du tube pop-soul "French Cancan" fait sa mue et renoue avec ses racines. Interprété en bambara, "Outlaw" donne d’emblée le ton d’un disque aventureux qui allie instruments traditionnels africains et sonorités urbaines. Deux adeptes du genre viennent l’épauler: Oxmo Puccino sur "Speeches" et l’impérial Baloji sur "My People". D’humeur militante, la chanteuse en profite pour crier sa colère contre les blessures de son pays, meurtri par la guerre ("Tombouctou") et la traite des migrants ("Boat People", interprétée avec la star malienne Oumou Sangaré). Entre guitares mandingues, kora, flûte peule et boucles électro, "Motel Bamako" est un disque solaire, comme elle. RNK