Publicité
Publicité
leading story

"J'acceptais comme une évidence qu'un garçon vaut plus qu'une fille et qu'il est des domaines auxquels je n'avais pas accès."

Mardi à 18 heures, la romancière nous attend chez elle. L’apéro dehors, c’est difficile car cette semaine, elle a ses filles. "Par contre, à la maison, c’est avec plaisir!", avait-elle ajouté gaiement. Comme de nombreux parents divorcés, Adeline Dieudonné a ses enfants une semaine sur deux.