Jean-Jacques de Gruben: "Dire que le privé va devoir faire plus, je veux bien, mais que le politique nous montre d’abord l’exemple!"

Très remonté contre l'irresponsabilité des politiques, le patron des chocolats Dolfin se console de n'avoir perdu qu'un peu moins de la moitié de son chiffre d'affaires en raison de la crise sanitaire. Les exportations, pourtant très décriées à à l'heure du "retour au local", sont sa planche de salut.