leading story

Johannesburg se veut capitale africaine de l'art contemporain

S’appuyant sur son réseau de galeries et ses infrastructures, Johannesburg entend devenir une plaque tournante incontournable pour l’art contemporain venu d’Afrique, un marché en pleine expansion, comme l’a montré la septième édition du salon JoburgArtFair ce week-end. Avec 37 galeries de huit pays présentant environ 400 artistes, et 9.500 visiteurs, on est encore très loin des grandes manifestations comme Art Basel (à Bâle, en Suisse) ou la Fiac parisienne. Les exposants interrogés par l’AFP ce week-end étaient tous très satisfaits. Le chiffre d’affaires de la manifestation, qui augmente de 20% tous les ans depuis son lancement en 2008, a atteint entre 22 et 24 millions de rands (1,5 à 1,7 million d’euros), selon un premier bilan.