leading story

Journal d'une restructuration non-annoncée

Début 2011, l’annonce claque pour les employés de l’entreprise comme pour les responsables politiques bruxellois qui n’avaient rien vu venir. Le site bruxellois de Johnson Matthey ferme ses portes.