Publicité
Publicité
agora

Jusqu'où pousser le contrôle individuel lorsque l'intérêt collectif est en jeu ?

Le recours à des outils de surveillance et de traçabilité est justifiable. C'est déjà le cas dans le secteur financier, en matière de lutte contre le terrorisme et demain, sans doute, à l'égard de l'environnement. Mais, dans des démocraties qui cherchent à préserver leurs valeurs, cela ne peut pas se faire à n’importe quelles conditions.