Publicité
Publicité

L'enquête pour fraude qui donne des maux de tête à ING

Le procureur général estime aux Pays-Bas qu'il est possible qu'ING se soit fait arnaquer lors de l'acquisition de Payvision pour 350 millions d'euros en 2018. Les fondateurs de la société fintech auraient gonflé le prix.