Publicité
Publicité
leading story

L’Espagne se dirige vers de nouvelles élections anticipées

Les jours du chef de gouvernement espagnol, le socialiste Pedro Sanchez, semblent comptés. Déjà à la tête d’un gouvernement très minoritaire, Sanchez a perdu hier au Parlement puisque son premier budget a été rejeté, tant par l’opposition de droite que par les indépendantistes catalans. Isolé après huit mois au pouvoir, le Premier ministre espagnol décidera vendredi s’il convoque des élections anticipées. Mais la presse espagnole estime que c’est désormais une issue plus que probable. Un éventuel scrutin pourrait avoir lieu en avril ou en mai.